Corton Charlemagne Grand Cru AOP

COUP DE COEUR
Rapet - Corton Charlemagne 2020 – Réf : 185020 – 10
Rapet Père et Fils
2020
Corton Charlemagne Grand Cru AOP
135,00 €
95/100 RVF
Bio
La Vougeraie - Corton Charlemagne Grand Cru 2019 – Réf : 197119 – 10
La Vougeraie
2019
Corton Charlemagne Grand Cru AOP
179,00 €
Bio
Chandon de Briailles - Corton Charlemagne 2018 – Réf : 200118 – 6
Chandon de Briailles
2018
Corton Grand Cru AOP
250,00 €
SUR DEMANDE
Pierre Yves Colin Morey - Corton Charlemagne Grand Cru 2018 – Réf : 1910 – 1
Pierre-Yves Colin-Morey
2018
Corton Charlemagne Grand Cru AOP
490,00 €
96/100 RVF
Bio
Chandon de Briailles - Corton Grand Cru Blanc 2018 – Réf : 1874
Chandon de Briailles
2018
Corton Grand Cru AOP
179,00 €

Corton-Charlemagne, un vin blanc de très haut vol

La réputation de la montagne de Corton est en partie due à cette appellation. Partagée entre les villages d’Aloxe-Corton, Pernand-Vergelesses et Ladoix-Serrigny, l’AOC corton-charlemagne est en effet un des vins blancs les plus recherchés de Bourgogne, à l’instar d’un montrachet. Ce vin est d’ailleurs lui aussi classé Grand Cru, le summum de la hiérarchie bourguignonne. En Côte d’Or, au nord de la Côte de Beaune, le corton-charlemagne est un vin plus qu’impérial, qui donne toutes ses lettres de noblesse au cépage chardonnay.

Présentation générale de l’appellation corton-charlemagne

A la pointe nord de la Côte de Beaune s’élève la célèbre montagne de Corton. Sur ses versants sud sont cultivés certains des plus beaux crus de Bourgogne. A l’est, le pinot noir donne naissance à l’appellation Corton, seul Grand Cru en rouge de la Côte de Beaune. A l’ouest, à cheval sur Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses, le chardonnay est à l’origine du corton-charlemagne, un Grand Cru disponible exclusivement en blanc et dont font aussi partie les vins de l’AOC charlemagne, une appellation qui n’est plus revendiquée aujourd’hui.

Avec un peu plus de 50 hectares, le vignoble de corton-charlemagne représente, avec chablis, la plus grande surface classée Grand Cru de Bourgogne. Les vignes s’épanouissent sur des coteaux très pentus situés sur la partie la plus élevée de la montagne de Corton, entre 280 et 330 mètres d’altitude.

Cette prestigieuse colline viticole doit son nom à l’empereur Othon, Corton étant la contraction de « curtis othonis », soit le « jardin d’Othon ». Charlemagne, quant à lui, aurait décidé de faire planter du chardonnay afin de boire un vin qui ne saurait tacher sa barbe. De cet impérial passé témoigne un vin blanc à l’infinie délicatesse, lequel sublime parfaitement le terroir et le chardonnay.

Caractéristiques du corton-charlemagne

Le corton-charlemagne offre une robe or pâle aux délicats reflets verts, emblématiques du chardonnay. Avec l’âge, le vin a tendance à se teinter de nuances ambrées.

Sa palette aromatique est aussi complexe que raffinée. Souvent miellée, elle décline, sur des tonalités beurrées, des arômes d’agrumes, d’ananas et de pomme au four. Tilleul, fougère et genévrier apportent une touche végétale, tandis que la cannelle vient légèrement épicer ce bouquet. Le silex est également de la partie. Sur les millésimes anciens (25-30 ans) se décèlent des notes de cuir et de truffe.

C’est un vin de très longue garde : en moyenne, 5 à 15 ans, plus de 20 ans pour les meilleurs millésimes. Il est d’ailleurs conseillé d’attendre au moins 5 ans avant de déguster un corton-charlemagne.

Comment déguster un corton-charlemagne

Le corton-charlemagne Grand Cru est un vin de haute gastronomie. Puissant et aromatique, il accompagne les mets délicats dont les saveurs ne masquent pas son bouquet délicat. Ainsi, le corton-charlemagne escorte avec beaucoup de raffinement les plats sophistiqués qui subliment les crustacés nobles comme le homard ou la langouste. Ce vin blanc de haut vol accompagne aussi les mets délicats qui mettent en scène la truffe, les beaux poissons comme la lotte ou le turbot, les volailles de Bresse, le chapon, les ris de veau, etc.

Ce vin blanc se sert de préférence à une température de 12-14°.

Laissez-vous tenter... par les autres appellations !

Le vignoble

La Vougeraie

"Sylvie Poillot continue l'œuvre inspirée de Pierre Vincent qui a rejoint le domaine Leflaive. Le vignoble certifié en bio et cultivé en biodynamie donne certains des vins les plus accomplis de la Bourgogne actuelle, dans les plus grands terroirs des deux côtes.

Pierre-Yves Colin-Morey

"Pierre-Yves Colin a quitté le domaine familial de Saint-Aubin (Marc Colin) en 2006 pour un jardin de 2,5 hectares de vignes devenus 11 hectares et situés entre Saint-Aubin, Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet et Meursault. Avec son épouse Caroline Morey, qui possède également son propre domaine, ils partagent un magnifique lieu de production très moderne depuis 2015.

Rapet Père et Fils

"Vincent Rapet a succédé à son père pour gérer les 20 hectares de vignoble, principalement situés autour de la colline de Corton. Les murs historiques du chai accueillent depuis quelques années une cuverie moderniste qui, associée à une série d'investissements dans le renouvellement du matériel de culture, offrent désormais à Vincent un outil de production qui permet de bousculer les meilleurs de la Bourgogne.

Chandon de Briailles

"Géré depuis 2001 par le duo sœur-frère Claude et François de Nicolay, celui-ci s'étend sur près de 14 hectares intégralement conduits en biodynamie depuis 2005. Les vinifications sont des plus traditionnelles : raisins entiers, températures de fermentation n'excédant pas 30°C, et pas ou très peu de bois neuf.