04 50 57 30 65 NOUS CONTACTER

0Item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Alsace

Par ordre décroissant

Articles 1 à 32 sur un total de 74

  1. 1
  2. 2
  3. 3
Par ordre décroissant

Articles 1 à 32 sur un total de 74

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Escapade dans le vignoble d’Alsace

Au pied des Vosges, sur 120 km, s’étend l’un des vignobles les plus modestes de France, du moins pour ce qui est de la taille. Car, à partir de ses quelque 15 500 hectares de vignes, l’Alsace produit une riche variété de vins. Si les vins blancs secs sont typiques du vignoble alsacien, on déguste à leurs côtés des vins blancs moelleux et liquoreux, des vins effervescents, et quelques vins rosés et vins rouges. Leur finesse et leur élégance ont fait la réputation de la région, laquelle peut s’enorgueillir d’avoir lancé la première route des vins touristique de France. Plus de deux millions de visiteurs, amateurs de vins, de villages typiques et de paysages d’exception, la sillonnent chaque année. A votre tour de vous offrir une escapade en Alsace, au cœur du vignoble.

Présentation générale du vignoble alsacien

Le vignoble d’Alsace s’étend sur toute la région, à travers ses deux départements, le Bas-Rhin au nord et le Haut-Rhin au sud. De Wissembourg, à la frontière allemande, à Leimbach, près de Thann, ce sont 120 km de vignoble qui s’étirent entre Vosges et plaine du Rhin.

Sur cette bande de 1,5-3 km de large, le vignoble d’Alsace offre une grande diversité de terroirs. En basse montagne, sur les collines sous-vosgiennes ou en plaine, il permet la culture de différents cépages, dont les plus emblématiques sont le riesling, le gewurztraminer et le sylvaner.

La région dispose par ailleurs de conditions climatiques des plus avantageuses. Protégée par les Vosges, elle se distingue par une faible pluviométrie et des étés très chauds.

Les cépages alsaciens

Les vins alsaciens ont pour particularité d’être très souvent monocépages. C’est pourquoi leur étiquette le mentionne systématiquement, au côté du nom du propriétaire ou/et de la marque. Ce n’est donc pas le terroir qui donne son nom au vin alsacien, mais son cépage.

Les cépages sont donc au cœur des vins d’Alsace. Les plus emblématiques sont :

  • Le riesling : c’est le cépage alsacien par excellence. Il permet de produire des vins blancs secs et demi-secs ainsi que des vendanges tardives.
  • Le gewurztraminer : il est à l’origine de vins blancs au caractère marqué.
  • Le sylvaner : il est utilisé pour des vins blancs simples et frais.

A ces trois cépages s’ajoutent :

  • Le pinot blanc, appelé aussi klevner
  • Le pinot gris, autrefois appelé tokay d’Alsace, ce qui n’est plus autorisé
  • Le pinot noir, le seul cépage rouge/rosé de la région
  • Les muscats : muscat blanc à petits grains, muscat rose à petits grains et muscat Ottonel
  • L’auxerrois
  • Le chardonnay, utilisé uniquement pour le Crémant d’Alsace

Les vins d’Alsace

On les reconnaît à leurs bouteilles aux lignes élancées, ces « flûtes » qui sont synonymes de vins d’Alsace. Ces derniers bénéficient tous d’une AOC et sont obligatoirement embouteillés dans leur région de production. Les blancs sont largement majoritaires, mais il existe des références en rouge et en rosé. Voici quelques conseils pour choisir vos prochains vins alsaciens :

  • Riesling, pinot blanc, sylvaner et muscat, pour des vins blancs secs et frais
  • Edelzwicker (ou zwicker) et gentil pour des vins blancs d’assemblage agréables
  • Pinot gris et gewurztraminer pour des vins blancs intenses
  • Les mentions « vendanges tardives » et « sélection de grains nobles » indiquent des vins blancs moelleux et liquoreux
  • Les vins rouges et rosés sont tantôt légers, tantôt puissants : pinot noir rosé et pinot noir rouge
  • Le Crémant d’Alsace est un vin effervescent disponible en blanc ou en rosé

Les appellations

Trois appellations rythment le vignoble d’Alsace, lequel est à l’origine de plus de 630 vins différents :

  • Les vins d’Alsace : ils constituent la grande majorité des vins alsaciens. Le cépage est mentionné sur l’étiquette, ainsi que la marque et, parfois, le nom de la commune ou du lieu-dit où il est produit. L’edelzwicker fait également partie de cette appellation, bien qu’il soit un vin d’assemblage et non monocépage.
  • Les Grands crus d’Alsace : ils sont 51 à être cultivés sur les pentes des Vosges selon des règles très strictes de production. Seuls sept cépages sont autorisés : le riesling, le gewurztraminer, le pinot gris, les muscats et le sylvaner. Le millésime est indiqué sur l’étiquette, généralement aux côtés du nom du cépage et du lieu-dit/village. On peut citer Zotzenberg, Alternberg ou Kaefferkopf.
  • Les Crémants d’Alsace : ces vins effervescents représentent plus de 20 % de la production alsacienne. Ils sont fabriqués selon la méthode champenoise traditionnelle.

Deux mentions viennent enrichir la production viticole alsacienne :

  • Vendanges tardives : le raisin est récolté au moment de sa maturation optimale pour un vin moelleux puissant, riche en alcool et en sucre.
  • Sélection de grains nobles : les raisins sont atteints de pourriture noble, ce qui arrive lors des étés très chauds. Les vins liquoreux qui en découlent ont une forte puissance aromatique.