04 50 57 30 65 NOUS CONTACTER

0Item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Champagne

Par ordre décroissant

Articles 1 à 32 sur un total de 81

  1. 1
  2. 2
  3. 3
Par ordre décroissant

Articles 1 à 32 sur un total de 81

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Le champagne : faites pétiller votre cave

Il rime avec grande occasion et fête, avec élégance et raffinement. Le champagne et ses fines bulles dorées invitent à la contemplation tout autant qu’à la dégustation. Réputé à travers le monde entier, il est pourtant produit sur un ensemble de parcelles réunies essentiellement autour de Reims et d’Epernay, là où se trouvent les plus belles caves et les plus prestigieuses maisons de Champagne. Avant de lever votre coupe, nous vous proposons d’en savoir plus sur ce vin effervescent.

Présentation générale

Le champagne, ce vin effervescent qui rime immanquablement avec célébration et raffinement, est produit dans la région dont il porte le nom. Sur quelque 30 000 hectares de vignes sont cultivés les trois principaux cépages qui permettent sa fabrication : le chardonnay, le pinot noir et le meunier. Selon la méthode champenoise traditionnelle, le champagne résulte de l’assemblage de ces cépages, auxquels peuvent s’ajouter l’arbane, le petit meslier, le pinot gris vrai (fromenteau) et le pinot blanc vrai. C’est une des caractéristiques propres au champagne : ici, l’assemblage prime, que ce soit au niveau des raisins, mais aussi des millésimes des cuvées.

En Champagne, la vigne est cultivée depuis l’Antiquité et c’est au 17e siècle, du fait notamment de l’utilisation de la bouteille de vin et du bouchon en liège, qu’un vin naturellement « pétillant » est découvert. Au même moment, le célèbre dom Pérignon assemble pour la première fois des raisins de crus et de cépages différents ; il pose par ailleurs les bases de la prise de mousse, phénomène essentiel pour que le vin soit effervescent.

Depuis, le champagne a fièrement acquis ses lettres de noblesse. De grandes maisons font retentir leur marque de prestige à travers le monde entier : Ruinart, Bollinger, Laurent-Perrier, Mumm, Pannier, Taittinger, Veuve Clicquot… pour ne citer qu’elles. De petites maisons et des vignerons produisent aussi des champagnes de qualité et animent ce paysage de leur savoir-faire et de leur vision pour l’avenir.

Le vignoble de Champagne

La zone sur laquelle est produit le champagne est clairement délimitée par une loi de 1927. Elle compte 4 grandes zones de productions :

  • La Côte des Blancs (Marne) et la Côte de Sézanne : au sud d’Epernay, c’est la région champenoise la plus célèbre. Ici règne en maître le chardonnay, lequel sert à produire des champagnes blancs de blancs d’exception.
  • La Montagne de Reims (Marne) : entre Epernay et le sud de Reims, c’est le pinot noir qui domine. La puissance et la noblesse des champagnes font la réputation de cette région.
  • La Vallée de la Marne (Marne, Aisne et Seine-et-Marne) : le meunier est cultivé en majorité dans cette région située à l’ouest d’Epernay, ainsi que le pinot noir. Elle offre une grande diversité de champagnes.
  • Le Vignoble de l’Aube et la Côte des Bar : cette région se situe bien plus au sud et elle est souvent considérée comme un terroir de second choix. Pour autant, elle est à l’origine de vins de caractère et aux arômes complexes.

Le vignoble champenois compte 30 000 hectares de vigne, réparties à travers ces 4 grandes zones très différentes les unes des autres. Plus de 630 communes composent ce vignoble le plus au nord de France.

Une appellation et des terroirs

La Champagne est la seule région de France qui ne revendique qu’une seule et unique appellation. Quelque 320 crus bénéficient de l’AOC Champagne. Pour autant, la mention d’origine n’est pas obligatoire. Les 34 000 hectares de vignoble sont divisés en plus de 270 000 parcelles, chacune avec ses particularités propres. Ce morcellement unique donne naissance à une grande variété de terroirs et de crus. Ces derniers sont classés en trois catégories :

  • Les « grands crus » : 17 villages bénéficient de cette appellation. Ce sont les plus prestigieux, les plus recherchés. Parmi eux, on peut citer Aÿ, Louvois, Oger, Puisieulx ou Verzenay.
  • Les « premiers crus » : 42 villages sont concernés, dont Bezannes, Champillon, Coligny, Mutigny, Sacy, Trépail, Voipreux…
  • Les « autres crus »

Le vignoble champenois est aussi à l’origine de vins « tranquilles », c’est-à-dire qui ne pétillent pas : les coteaux champenois et le rosé des Riceys.

Comment choisir un champagne ?

Voici des informations qui vous aideront à mieux comprendre l’univers du champagne et à faire votre choix. Sachez d’abord que différents types de champagnes sont proposés :

  • Blanc de blancs : ce champagne est produit uniquement à partir de chardonnay.
  • Blanc de noirs : seul le pinot noir, le pinot meunier ou un assemblage de ces deux cépages donnent naissance à ce champagne.
  • Rosé : seul le champagne peut être rosé du fait de l’assemblage de raisins blancs et noirs.
  • Millésimé : les champagnes millésimés sont rares, dans la mesure où, le plus souvent, il s’agit d’un vin qui assemble différents cépages, mais aussi des cuvées de différentes années. Un champagne millésimé doit être composé de raisins de la même année, d’un seul ou de plusieurs cépages, et doit avoir vieilli au moins 3 ans en cave.
  • Extra-brut, brut, doux, demi-sec… : cette indication reflète la concentration en sucre du champagne, c’est-à-dire la quantité de « liqueur de dosage » qu’on a apportée au vin avant son bouchage définitif. La mention « doux » désigne un champagne contenant plus de 50 g de sucre par litre, tandis qu’un champagne est dit « extra-brut » quand il contient entre 0 et 6 g de sucre par litre. Quand le vin n’a reçu aucune adjonction de sucre et qu’il compte moins de 3 g/l de sucre, la mention « brut nature », « dosage zéro » ou « non dosé » peut être ajoutée.

Sur leur étiquette sont mentionnées des initiales qui vous permettent d’identifier l’embouteilleur :

  • RM, Récoltant Manipulant : le vigneron cultive ses vignes, vinifie sa récole et élabore son champagne qu’il embouteille et commercialise sous son propre nom/marque.
  • RC, Récoltant Coopérateur : le viticulteur confie ses raisins à la coopérative et les récupère après la 2e fermentation en bouteille pour ensuite commercialiser sa production sous son nom/marque.
  • NM, Négociant Manipulant : une société achète des raisins à des vignerons, les vinifie et élabore son champagne.
  • CM, Coopérative de Manipulation : les adhérents apportent leurs raisins et la cave les presse, les vinifie et élabore les assemblages. Les vins sont ensuite vendus sous le nom de la coopérative ou une marque commune.
  • SR, Société de Récoltants : il s’agit de groupements de producteurs qui commercialise leur production sous une marque commune.
  • MA, Marque d’Acheteur : le détaillant, comme une grande surface, commercialise un champagne dont il n’est pas l’élaborateur.

Aux côtés des grandes et prestigieuses marques de champagne, vous trouverez donc une riche mosaïque de références, plus ou moins confidentielles, et qui feront aussi pétiller les moments pendant lesquels vous les dégusterez.