Savoie et Bugey

Savoie et Bugey

André & Michel Quenard - Chignin Les Cristallins 2023 – Réf : 379723 – 40
André et Michel Quenard
2023
Vin de Savoie Chignin AOP
9,90 €
Bardet - Cerdon – Réf : 3920 – 52
Olivier Bardet
Bugey AOP
9,90 €
André et Michel Quenard - Chignin "Vieilles Vignes 1930" 2023 – Réf : 380523 – 38
André et Michel Quenard
2023
Vin de Savoie Chignin AOP
11,00 €
André et Michel Quenard - Rosé Sous le Roc 2022 – Réf : 381422 – 11
André et Michel Quenard
2022
Vin de Savoie AOP
11,00 €
COUP DE COEUR
Dupasquier - Roussette de Savoie Altesse 2019 – Réf : 375919 – 65
Dupasquier
2019
Roussette-de-Savoie AOP
11,90 €
André et Michel Quenard - Crémant de Savoie – Réf : 3825 – 7
André et Michel Quenard
Crémant-de-Savoie AOP
14,50 €
COUP DE COEUR
Bio
Giachino - Monfarina 2022 – Réf : 369922 – 8
Giachino
2022
Vin de Savoie AOP
14,90 €
COUP DE COEUR
Bio
Renardat Fache - Cerdon Méthode Ancestrale 2023 – Réf : 392523 – 109
Renardat Fache
2023
Bugey AOP
15,50 €
COUP DE COEUR
Ardoisières - Silice Blanc 2022 – Réf : 375522 – 52
Domaine des Ardoisières
2022
Vin de France
16,00 €
COUP DE COEUR
André et Michel Quenard - Arbin Mondeuse Terres Brunes 2023 – Réf : 391223 – 12
André et Michel Quenard
2023
Vin de Savoie AOP
16,90 €
COUP DE COEUR
André et Michel Quenard - Arbin Mondeuse Terres Brunes 2022 – Réf : 391222 – 3
André et Michel Quenard
2022
Vin de Savoie AOP
16,90 €
COUP DE COEUR
Dupasquier - Roussette de Savoie Marestel 2019 – Réf : 376219 – 3
Dupasquier
2019
Roussette-de-Savoie AOP
16,90 €
Page

Savoie et Bugey, deux vignobles à découvrir

Ce sont deux vignobles de l’est de la France qui sortent peu à peu de l’anonymat grâce à des vins blancs qui ne cessent de s’améliorer et de surprendre. Si le vignoble de Savoie gagne en popularité depuis plusieurs années, notamment grâce à ses plus belles Mondeuse et ses meilleurs Chignon-Bergeron, celui du Bugey est encore relativement confidentiel. Proches géographiquement, mais aussi par certains de leurs terroirs, ces deux vignobles sont souvent ramenés sous un même étendard. Nous vous proposons de les découvrir.

Présentation générale du vignoble de Savoie-Bugey

Vignoble de Savoie

Au pied des Alpes françaises, le vignoble de Savoie couvre quelque 2 200 hectares répartis sur la Savoie et la Haute-Savoie, ainsi que sur l’Ain et l’Isère. Il est constitué d’une multitude d’ilots, concentrés essentiellement en Savoie. Le vignoble s’étend ainsi de Thonon-les-Bains sur les rives du lac Léman, jusqu’à l’Isère et la région au sud de Chambéry. Le vignoble de Savoie suit le Rhône, fait une incursion dans l’Ain, passe par le lac du Bourget pour rejoindre l’Isère et l’Arc. Il fait aussi quelques détours en Haute-Savoie pour s’épanouir dans la vallée de l’Arve.

Le vignoble de Savoie produit essentiellement des vins blancs. Pour autant, on trouve aussi des vins rouges de Savoie, des rosés et du mousseux. Cinq cépages blancs font l’identité des vins locaux : jacquère, roussette (appelée aussi altesse), chasselas, gringet et bergeron (ou roussanne). En rouge, les cépages phares sont la mondeuse, le gamay, le pinot noir et le persan. Mondeuse, malvoisie et molette sont des cépages savoyards recherchés et appréciés.

Vignoble du Bugey

Ce vignoble s’étend dans une petite région de l’Ain située au cœur d’un triangle formée par les villes de Lyon, Bourg-en-Bresse et Chambéry : le Bugey. Comme le vignoble de Savoie, il est lui aussi assez éparpillé. Ses 900 hectares sont regroupés en ilots, autour des trois secteurs principaux de la région : Belley au sud, Cerdon au nord et Montagnieu au centre.

Le Bugey se situe entre le vignoble du Jura et celui de Savoie, une proximité que traduisent certains de ces cépages : le poulsard jurassien et l’altesse (roussette) savoyarde. A leurs côtés sont cultivés du chardonnay, du gamay, du pinot noir et de la mondeuse. Vins rouges et vins blancs constituent l’essentiel de la production, à laquelle il faut ajouter les vins effervescents, dont le pétillant de Cerdon.

Les appellations

Le vignoble de Savoie-Bugey compte plusieurs appellations d’origine contrôlée auxquelles peut être adjointe une dénomination géographique.

Vins de Savoie

Les AOC savoyardes concernent essentiellement des vins blancs :

  • AOC Vin de Savoie : elle représente plus de 80 % de la production totale. Elle est produite d’un bout à l’autre du vignoble, du lac Léman au nord aux rives de l’Isère au sud.
  • AOC Roussette de Savoie : ces vins AOC sont produits à base du cépage phare de la région, l’altesse, qu’on appelle aussi roussette. C’est vers le Bourget que cette AOC est principalement produite, à Monthoux et Marestel. Plus au nord, autour de Frangy, on trouve également cette AOC.
  • AOC Seyssel : cette appellation est partagée avec le vignoble du Bugey. Elle s’étend en effet sur les deux rives du Rhône, sur les communes de Seyssel et de Corbonod. Elle fait intervenir les cépages altesse et molette.
  • AOC Crémant de Savoie : elle est produite sur tout le vignoble (sauf Seyssel et Ayze).
  • Le vignoble de Savoie compte aussi 20 dénominations géographiques qui « enrichissent » l’AOC Savoie :
  • En Haute-Savoie : Ayse, Crépy, Marignan, Ripaille, Marin, Frangy, Seyssel
  • En Savoie : Chautagne, Marestel, Jongieux, Monthoux, Monterminod, Saint-Jeoire-du-Prieuré, Apremont, les Abîmes, Chignin, Chignin Bergeron, Montmélian, Arbin, Cruet, Saint-Jean-de-la-Porte

Vins du Bugey

Le vignoble du Bugey est à l’origine de 3 AOC assorties de 5 dénominations géographiques :

  • AOC Bugey, laquelle compte les appellations AOC Bugey Cerdon (mousseux rosé), AOC Bugey Manicle (pinot noir et chardonnay) et AOC Bugey Montagnieu (mondeuse noire pour le vin rouge ; altesse, chardonnay et mondeuse pour les pétillants). Ces vins sont d’une grande diversité : pétillants, mousseux, rouges, blancs et rosés.
  • AOC Roussette du Bugey, appellation qui compte 2 dénominations, à savoir Roussette de Bugey Montagnieu AOC (altesse) et Roussette de Bugey Virieu-le-Grand AOC (altesse).
  • AOC Seyssel, appellation partagée avec le vignoble de Savoie.

Le vignoble

André et Michel Quenard

"Les Quenard père et fils ont les pieds en pente, dans le coteau de Torméry, sur le piémont du massif des Bauges. Ce terroir, le plus au sud de Chignin, impressionne par sa déclivité, qui peut atteindre 60%, et par ses calcaires grisâtres déboulant de la montagne.

Belluard

Le Domaine Belluard s'étend aujourd'hui sur une vingtaine d'hectares en altitude (450 mètres) et cultivées en pente très raide. Les sols sont très variés et apportent toute la richesse à ces vins cultivés en biodynamie (depuis 2001), argiles rouges ferrugineeuses cotoient les éboulis calcaires, les sédiments glaciaires...

Domaine des Ardoisières

"Brice Omont travaille en biodynamie 13 hectares sur deux coteaux. Les paysages préservés et encaissés, à l'entrée de la Tarentaise, valent le coup d'œil et le travail effectué y est dantesque.

Dupasquier

"David et Véronique ont repris les rênes du domaine familial situé sur les contreforts pentus du mont de la Charvaz, sur la commune de Jongieux. C'est là, à quelque 300 mètres d'altitude, que se perche le cru Marestel.

Giachino

Le vignoble des frères David et Frédéric, les frères Giac comme on les surnomme, est constitué d'une dizaine d’hectares qui surplombe la vallée de l’Isère.

Gilles Berlioz

"Fils d’ouvrier, Gilles Berlioz est un vigneron autodidacte et heureux. Paysagiste de formation, il démarre en 1990 avec 0,8 hectare sur le secteur de Chignin, aidé par sa compagne Christine. Il dispose aujourd'hui de 4,5 hectares, labourés à l’aide d’un cheval, et convertis en bio en 2005 puis en biodynamie (non certifiée).

Jean Masson & Fils

"Jean-Claude Masson est incontestablement le chantre de la jacquère. Fort d'une tradition familiale bien ancrée au Reposoir, merveilleuse banquette faisant face au massif des Bauges, au cœur du vignoble d'Apremont, il récolte mûr et isole les cuvées selon les terroirs et selon son humeur.

Les Fils de Charles Trosset

La Mondeuse de garde par excellence...

Olivier Bardet

En 2007, Olivier Bardet a entrepris son parcours viticole en reprenant une exploitation de 2,5 hectares. Aujourd'hui, il dirige un vignoble de 5 hectares, situé autour du village de Mérignat, dédié exclusivement à une production : le Cerdon méthode ancestrale.

Raphaël Bartucci

Raphaël Bartucci est un véritable autodidacte du vin. Ses parents ont fuit la Calabre à la fin des années 1950 pour s’installer en Moselle. Pendant les grandes vacances, Raphaël Bartucci venait régulièrement dans le Bugey. Quelques années plus tard, en 1981, après des études d’électro-mécanique, mais surtout avec l’envie d’être agriculteur, il achète une maison en ruines à Mérignat. Sa maison actuelle, son village depuis.

Renardat Fache

Depuis plus de huit générations, la famille Renardat Fache s'adonne à la viticulture. Installée dans le charmant village de Mérignat, où la culture de la vigne remonte au Moyen Âge, la famille a également cultivé des fruits tels que la pomme, la noix, la cerise et la fraise.

Clément Bärtschi