04 50 57 30 65 NOUS CONTACTER

0Item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Madiran AOP

Par ordre décroissant

9 article(s)

Par ordre décroissant

9 article(s)

Madiran, un généreux vin rouge du Sud-Ouest

Intense, généreux et très fruité, le madiran fait partie des vins AOC les plus réputés du vignoble du Sud-Ouest. Produit aux confins du Gers, des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques, au nord de Pau en région Occitanie, ce vin rouge de caractère exprime parfaitement son terroir. Son aire d’appellation se confond avec celle d’une autre AOC, en blanc cette fois : le pacherenc-du-vic-bilh. Entre montagnes et océan, découvrez le madiran AOC, un vin qui n’a plus du tout à rougir de la proximité des bordeaux et autres jurançons.

Présentation générale du madiran

Le madiran est un vin AOC produit dans le vignoble du Sud-Ouest et, plus précisément, dans le Piémont Pyrénéen. Son aire de production de 1 300 hectares environ se situe au nord-est de Pau ; elle compte 37 communes réparties sur trois départements : le Gers, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

Les vignes occupent les coteaux d’une boucle de l’Adour. Ils précèdent les montagnes, à une centaine de kilomètres de l’Atlantique. Cette situation procure au vignoble de Madiran des conditions climatiques particulières. Un cépage s’est d’ailleurs très bien adapté et on le trouve quasiment uniquement dans cette région viticole : le tannat. C’est lui qui donne toute sa singularité à ce vin rouge du Sud-Ouest.

Le tannat représente ainsi près de 80 % de l’encépagement. Il doit être présent dans les assemblages à une hauteur minimale de 50 %. Le complètent d’autres cépages dits accessoires : le cabernet franc, le cabernet sauvignon et, dans une moindre mesure et très localement, le fer servadou. Le tannat, comme son nom l’indique, donne naissance à des vins tanniques, charpentés et qui demandent à vieillir avant d’être consommés. Les vins de l’appellation madiran sont ainsi élevés en cave au moins un an avant d’être commercialisés.

L’offre en madiran se divise en cuvées dites « Tradition », avec des vins d’assemblage qui se portent sur le fruit et la fraîcheur. Le haut de la gamme est quant à lui occupé par des vins puissants et élégants où le tannat domine largement.

Caractéristiques du madiran

Les vins de l’appellation madiran gagnent à être dégustés après 2 ou 3 ans de vieillissement. Ces vins de garde voient en effet leurs tanins s’arrondir avec le temps et les arômes s’intensifient.

Dans l’absolu, leur robe se caractérise par un rouge foncé et très sombre, allant parfois jusqu’au noir, ce qui annonce la puissance du vin. Dans les premières années, le madiran offre des arômes de fruits noirs comme la cerise, la mûre et le cassis. On peut également trouver des notes de framboise et de genièvre. En vieillissant, la palette aromatique du madiran se pare de fruits confits, d’épices, de pain grillé, de cuir et de réglisse. En bouche, les madiran AOC se font amples et denses, avec des tanins soyeux et une belle fraîcheur.

Ces vins puissants, tanniques et charpentés se conservent aisément plus de 10 ans, surtout les cuvées dans lesquelles le tannat domine.

Comment déguster un madiran

Grand vin rouge du Sud-Ouest, le madiran escorte parfaitement les mets de la gastronomie locale : magret de canard, viandes confites, cassoulet, porc noir de Bigorre, tomme de brebis comme l’Ossau iraty, etc. Il accompagne aussi parfaitement le gibier ainsi que toutes les viandes rouges, qu’elles soient cuisinées en sauce ou grillées.

Un madiran se pose aussi sur les spécialités de la cuisine du monde : tandoori, curry, tajine, mets sucrés-salés…

Au moment du fromage, il se marie avec les tommes de chèvre, de vache, de brebis, ainsi que sur les pâtes persillées telles qu’une fourme d’Ambert ou un bleu d’Auvergne. Un verre de madiran accompagne aussi les desserts au goût intense de chocolat.

Enfin, n’hésitez pas à servir une bouteille de madiran à l’apéritif. Ce vin convient parfaitement aux tapas et aux planches de charcuteries : pruneaux lardés, poivrons marinés, brochettes de melon et jambon de Bayonne, chorizo…

Il est conseillé de servir un madiran à une température d’environ 16-17° et de le carafer une heure avant dégustation.