04 50 57 30 65 NOUS CONTACTER

0Item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Pouilly-Fumé AOP

Par ordre décroissant

9 article(s)

Par ordre décroissant

9 article(s)

Pouilly-Fumé, un vin blanc de Loire aux multiples facettes

On a beau se trouver en Bourgogne, le pouilly-fumé est un grand vin blanc de Loire. Le vignoble se déploie sur la rive droite du fleuve, en face de la célèbre aire d’appellation Sancerre. Ici aussi, le sauvignon est roi. Cultivé sur des sols d’exception, ce cépage donne toute sa typicité minérale et florale au vin pouilly-fumé AOC. Produit à Pouilly-sur-Loire et sur quelques communes de la Nièvre, ce blanc mondialement connu et de caractère offre une grande variété de nuances.

Présentation générale du pouilly-fumé

Le pouilly-fumé AOC est produit autour de Pouilly-sur-Loire et sur plusieurs communes de la Nièvre. Le vignoble de 1 300 hectares environ se déploie sur la rive droite de la Loire, en face de l’AOC Sancerre. L’aire d’appellation se situe entre Nevers au sud et Orléans au nord, Bourges à l’ouest et Auxerre à l’est, au carrefour du Morvan, de la Bourgogne et du Centre.

L’appellation appartient donc au vaste vignoble de la Loire. Plus précisément, elle fait partie du vignoble du Centre Loire, patrie du sauvignon et des grands vins blancs tels que Sancerre, Quincy ou Reuilly. Ce cépage donne en partie son nom au vin produit à Pouilly. Quand les grains arrivent à maturité, ils se couvrent d’une pruine grisâtre, raison pour laquelle les vignerons appellent aussi le sauvignon « blanc-fumé de Pouilly ». Les arômes caractéristiques du vin inspirent également ce nom de « fumé ». Ils expriment en effet la pierre à fusil et une minéralité hors du commun, typiques de la région, et que l’on doit au terroir et à la composition des sols.

Précisons qu’une autre AOC est produite ici : le pouilly-sur-loire, composé pour sa part de chasselas. Attention par ailleurs à ne pas confondre pouilly-fumé et pouilly-fuissé. Ce dernier est aussi un vin blanc AOC, mais il est produit dans le Mâconnais, en Bourgogne, et se compose uniquement de chardonnay.

Caractéristiques du pouilly-fumé

Le pouilly-fumé AOC offre une grande variété de nuances. Le travail de chaque vigneron imprime sa marque au vin, tout comme la nature des sols sur lesquels les vignes ont été cultivées. On distingue généralement quatre types de terrains : calcaires, marnes à petites huîtres, silex et argilo-siliceux. Chacun d’eux donne un profil particulier au vin.

Pour autant, on parvient à distinguer certains traits communs. La robe est généralement or pâle, avec des reflets verts. Le fond aromatique, riche et subtil, est quant à lui toujours porté sur le minéral, le végétal, le fruité et le floral. Les arômes minéraux de silex, de pierre à fusil, constituent en grande partie la signature aromatique du pouilly-fumé. On retrouve également des notes d’agrumes de pamplemousse, d’orange et de citron, relevées parfois de menthe et de fougère. Se mêlent enfin les fruits comme la pêche de vigne, le litchi et le fruit de la passion, et les fleurs comme le lys et l’acacia.

Ce vin blanc sec, fruité et généreux se boit généralement jeune, avant 18 mois. Mais certains millésimes présentent un excellent potentiel de garde. Des vins pouilly-fumé AOC peuvent ainsi vieillir 5 à 10 ans, voire plus de 15 ans.

Comment déguster un pouilly-fumé

Généreux, frais et fruité, le pouilly-fumé AOC est un excellent vin d’apéritif, surtout s’il est accompagné de saumon fumé. Il escorte aussi parfaitement les plats à partir de poissons, qu’ils soient grillés, rôtis ou en sauce. Ce vin blanc sec accompagne naturellement les coquillages, les crustacés et les volailles crémées. Un pouilly-fumé se révèle aussi sur des cuisses de grenouilles, des tomates farcies, des charcuteries fines telles que l’andouillette. Au moment du fromage, il se pose délicatement sur les chèvres, tels que du crottin de Chavignol, un picodon ou un rocamadour. Enfin, en dessert, un pouilly-fumé accompagne les douceurs au citron.

Il est conseillé de servir un pouilly-fumé à une température de 10-11°.